Sélectionner une page

Céphalées de tension chroniques : une méthode pour se soigner

par | Mai 10, 2020

Dans cet article, j’aimerais vous partager une solution qui pourra soigner vos céphalées de tension chroniques. C’est un processus progressif mais le jeu en vaut la chandelle.

Tout d’abord, pour être ouvert à cette méthode, il faut que vous ayez épuisé toute les causes physiques possibles. Par exemple, vous avez fait un IRM, des radios du corps. Tant que les médecins ne vous auront pas dit clairement qu’ils ne comprennent pas la cause de votre problème, vous ne pourrez poursuivre dans cette voie. Ainsi, si vous souffrez depuis de nombreuses années, il y a de grandes chances que cela soit bien le cas. Je connais une femme qui souffre depuis près de 26 ans ! J’ai eu la « chance » de subir ce problème pendant seulement 3 ou 4 ans. Je suis actuellement en train de l’aider à se soigner.

 

Cette solution s’appuie sur plusieurs piliers (approche holistique) :

 

-Identifier, comprendre et réduire les facteurs déclencheurs de céphalées de tension chroniques

-Un nouveau rapport à la douleur (approche scientifique de la douleur).

Une pratique méditative assidu (au moins au début) et une connexion au moment présent

-Une gestion profonde des émotions négatives (stress, anxiété) 

-Une meilleure hygiène de vie

-L’apprentissage et la pratique d’enseignements inspirés du bouddhisme 

 

En plus d’être soigné des céphalées de tension chroniques, vous vivrez aussi les bienfaits suivants : 

 

-Moins anxieux pour le futur et ne ruminerez plus vos actions passées. 

-Plus calme, détendu au quotidien.

-Meilleur sommeil la nuit.

-Plus concentré, productif et plus d’énergie.

-Moins de conflits avec les autres.

 

Comme vous l’imaginez, cela ne se fera pas du jour au lendemain. Il faudra avoir une certaine discipline et une volonté de faire les choses correctement.

Arbre dans un champs pour s'apaiser et diminuer les céphalées de tension chroniques

 

En quoi consiste cette méthode pour ne plus avoir de maux de têtes chroniques ?

Il s’agit de faire un travail de développement spirituel et de réaliser à un niveau profond que vous êtes la conscience qui prend forme dans votre corps. Votre cerveau créé les perceptions extérieurs (par les cinq sens) mais la conscience de soi est indépendante du cerveau. En effet, les autres animaux ne sont pas conscients d’eux-mêmes comme le sont les êtres humains (pourtant, ils ont bien un cerveau). Cela prouve que l’Homme a une nature spirituel, une âme qui « transcende » en quelque sorte l’expérience purement physique et matérielle de la vie humaine sous toutes ces formes.

Par conséquent, vous n’êtes pas vos pensées, vos émotions, vos possessions matérielles, votre douleur…  Bien que ces sensations physiques aient lieu dans votre corps, la conscience est ce qui permet de les vivre. Elle est la clé de voûte pour faire l’expérience de la vie. C’est notre essence fondamentale, commune et propre à tous les humains (et aux autres animaux même si ils n’en ont pas conscience). Regardez un autre être humain dans les yeux ou un animal, c’est se reconnecter à cette source, à ce point commun qu’ont toutes les formes de vie consciente.

Les conséquences de cette réalisation sur vote état interne

Lorsque vous réalisez cela, vous avez un recul énorme sur votre intériorité et sur ce que se passe à l’extérieur de vous. Vous ressentez une paix intérieure profonde lorsque vous êtes seul. Cet état n’implique pas un bonheur absolu, un nirvana. Il induit simplement un accroissement de la paix et du calme intérieur.

De plus, vous aurez une vision plus claire et objective sur les situations. Vous comprendrez souvent la source du problème des céphalées de tension chroniques et les bonnes solutions à apporter la plupart du temps. 

 

Les conséquences sur votre rapport à la douleur chronique

 

Cette réalisation vous permet d’avoir le contrôle sur votre corps et non l’inverse. Vous avez une meilleure relation avec lui. Vous prendrez conscience que votre corps est votre allié et non votre ennemi. Les douleurs chroniques que vous ressentez sont là pour vous aider, pour vous indiquer quelque chose à corriger (manière d’être et de faire). Cette douleur est une alliée qui veut vous aider, elle n’est pas un obstacle. 

Cette douleur a une raison d’être. Par exemple, une douleur à la jambe permet d’être informée d’une blessure. Si on continue à marcher comme si de rien n’était, on aggrave le problème et l’on peut peut perdre l’usage de notre jambe. Les personnes qui ne ressentent pas de douleurs ont donc une espérance de vie très faible. La douleur est utile, elle sert une fonction essentielle : la protection et la préservation de la vie. De ce fait, les céphalées de tension chroniques que vous ressentez peuvent être vu de la même manière. La douleur n’est jamais présente pour aucune raison. 

Chemin en forêt pour méditer et calmer les céphalées de tension chroniques

Quel est l’origine de la douleur des céphalées de tension chroniques ?

Avez-vous une personnalité plutôt stressée, anxieuse ? Êtes-vous sensible à la tension, à la pression ? Êtes-vous plutôt perfectionniste, aimez travailler dur, être performant ? Si vous avez répondu oui, vous avez là quelques causes de vos douleurs. Ces émotions/ressentis négatifs sont somatisés par votre corps sous la forme de céphalées de tension chroniques. Cette extrême sensibilité du corps vient d’un ou plusieurs événements stressants de votre passé qui ont créé une forte sensibilité de votre système nerveux central. La douleur apparaît donc plus facilement. Si vous souhaitez obtenir plus de détails sur ce phénomène, je vous invite à télécharger l’eBook explicatif à la fin de cet article.

Pour conclure cet article et obtenir d’autres idées de traitements, je vous invite à lire cet article.

 

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *