Sélectionner une page

Comment soigner une céphalées de tension nerveuse ?

par | Août 20, 2020

Qu’est-ce qu’une céphalée de tension nerveuses ?

Les céphalées de tension nerveuses provoquent une sensation d’étau et de pression constante au niveau de la tête (front, tempes, nuque). Cette douleur de légère à modérée, créé par le cerveau, peut durer plusieurs heures voire plusieurs jours d’affilées. Cela n’a rien à voir avec la tension artérielle (hypertension) sous-entendu par le mot nerveux.

Néanmoins, ces douleurs proviennent d’une sur-sollicitions des ressources du corps. Le système nerveux automne et centrale, responsable de la gestion du stress ne peut plus faire face.

Il ne parvient plus à encaisser les stimulations extérieures et informe du dépassement de ses capacités par une sensation douloureuse. À force de trop en demander à son corps, un affaiblissement durable du système nerveux central peut avoir lieu. Le corps deviendra très sensible et sera à l’origine de douleurs même face à un léger stress.

Pour ne pas accroître la douleur, le repos (même très court) est essentiel.  Il faudra aussi s’éloigner de la source de la douleur. Si elle ne disparaît pas pour autant ou apparaît et se maintient facilement, il faudrait faire un travail de compréhension et de gestion de la douleur (de nombreux articles sont disponible à ce sujet sur le site). Soigner la douleur chronique est un des objectifs de ce site.

Céphalée de tension nerveuse à cause de nombreuses tâches à faire

Comment apparaissent les céphalées de tension nerveuses ?

 

Toute émotion négative (stress, anxiété, pression, fatigue) sont somatisées dans le corps sous la forme de tension qui se propagent jusqu’aux muscles de la tête. Elle apparaît au niveau de la boîte crânienne car elle indique une pression d’ordre psychologique. Elle provient d’un stress ou d’une tension liée à une activité intellectuelle (et implique la pensée consciente ou inconsciente).

Pour les céphalées de tension nerveuses (chroniques), le système nerveux est devenu hypersensible. De ce fait, l’apparition de douleur, à vocation protectrice, est plus fréquente. Même si elle est parfois exagérée, elle a toujours un rôle et n’apparaît pas sans raison. Elle véhicule un message mais il n’est pas toujours facile de l’interpréter correctement. La cause, l’origine de la douleur semble floue.

Encore une fois, le système nerveux déclenche la douleur pour prévenir qu’il faut appuyer sur la pédale de frein et se régénérer. S’isoler de la source de tension, stress et s’apaiser sont des moyens de faire baisser la douleur  (à condition d’être patient et de supporter la douleur).

 

Que faire si la douleur ne disparaît pas ?

 

Si la douleur ne disparaît pas ou que vous devez maintenir un niveau d’activité intense, il faudra apprendre à vivre/gérer la douleur pendant les épisodes douloureux. Ce contrôle demande un vrai travail et permettra de vous apaiser consciemment ensuite. Je vous invite à lire cet article pour avancer sur chemin.

Pour les douleurs chroniques (plus de 15 jours par mois), il est important de rééduquer le système nerveux et le cerveau à ne pas produire de la douleur tout le temps. La douleur est alors souvent produite par réflexe, en tant que protection excessive suite à un traumatisme passé. Ce dernier qui a affaiblit le système nerveux central de la personne souffrante.

Bien que la douleur se doit d’être accueillie et acceptée, il faudra développer une bonne gestion des céphalées de tension nerveuses pour ne pas souffrir constamment. Plus la douleur dure longtemps et apparaît fréquemment, plus il faudra la pendre au sérieux pour ne pas qu’elle handicape notre vie.

Liste de tâches à faire dans un carnet pour ne pas avoir de céphalées de tension nerveuses

 

Listes de 6 d’actions à appliquer dans le cas de maux de têtes par pression nerveuses : 

 

1-S’isoler de toute source de stress / tension, pression et faire des respirations profondes (pour mobiliser le système nerveux parasympathique). Apprenez à maîtriser vos stress en toute circonstances. N’hésitez pas à faire des pauses régulières quand votre corps en a besoin (soyez à son écoute le plus possible).

2-Essayer de concentrer votre attention sur autre chose que la douleur (ex : vos sensations intérieures ou un objet extérieur). Focalisez-vous sur le moment présent et sur vos cinq sens. La méditation est une bonne pratique. Écoutez une musique relaxante, faîtes un bain chaud. Plus vous parviendrez à prendre du recul vis-à-vis de douleur, moins vous souffrirez. Si votre attention se focalise sur la douleur, vous l’amplifierez

3-Observez vos pensées et vos émotions de manière bienveillante. Prenez conscience des schémas de pensées répétitifs qui pourraient être à l’origine de tension dans votre corps. Dès que vous ressentez une tension, essayez de l’apaiser consciemment (la sophrologie peut aider sur ce point).

4-Lâcher prise sur la douleur, l’accepter complètement, ne pas y résister. Essayer de comprendre son origine, la raison de la douleur le plus possible. Entraînez-vous à interpréter et comprendre l’origine de vos douleurs.

5-Boire de l’eau abondamment

6-Prendre un médicament exceptionnellement mais engagez-vous à trouver d’autres solutions pour le long terme.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez le guide complet et
libérez-vous de vos céphalées de tension

Recevez le guide complet et

libérez-vous de vos céphalées de tension

 

-Découvrez la vraie cause de vos céphalées de tension (chroniques) et le cercle vicieux qui entretient la douleur.

-Apprenez les techniques pour être au contrôle de vos maux de têtes au quotidien en toutes circonstances

-Je vous donne un plan d'action efficace en 3 étapes pour avancer vers la guérison définitive.

Vous allez reçevoir le guide dans votre boîte mail ! (éventuellement dans les courriers indésirables)

Share This