Reprenez le contrôle et soulager vos céphalées de tension chronique avec les neurosciences.

La méthode de retraitement de la douleur, validée scientifiquement a aidé des milliers de personnes dans la reprogrammation de leur cerveau pour définitivement guérir leurs douleurs chroniques.

Êtes-vous prêt à déconditionner votre cerveau pour vous libérer de votre souffrance ? 

Je souhaite découvrir la méthode maintenant.

La médecine ne trouve pas de causes à vos céphalées de tension chroniques ?

 

 Vous êtes au bon endroit si :

 

  1. Malgré les examens médicaux (IRM, radios), les médecins ne trouvent pas de causes physiques et admettent de ne pas pouvoir vous aider à vraiment guérir.
  2. Vous avez pris de nombreux médicaments sans obtenir de soulagement complet et parfois avec des effets secondaires (je vous expliquerai pourquoi je ne recommande pas d’en prendre).
  3.  Vous avez essayé diverses thérapies avec des personnes qui ne comprennent pas vraiment les céphalées de tension chroniques. Vous ne voyez pas clair sur le processus de guérison.

 

Si vous avez répondu oui  aux affirmation (1) et (2), il y a de grandes chances que vous souffriez d’un trouble psychosomatique/neuroplastique et je peux vraiment vous aider à guérir.

Toutefois, pour s’en assurer, il faudrait que l’on puisse échanger lors d’un appel diagnostic gratuit d’au moins 30 min (comme le ferait un médecin !).

 

Vous pourrez bien sûr me poser toutes vos questions durant l’appel

 

Image d'un corps avec des céphalées de tension chroniques

En tant que Coach thérapeute spécialisé dans la douleur chronique , je peux vous aider à guérir.

Vivre avec des céphalées de tension au quotidien, c’est vraiment dur. Ils nous empêchent de nous concentrer et d’avancer sur ce qui nous importe. C’est comme si on était frêné en permanence par une douleur qui nous semble incontrôlable.

Cependant, certains facteurs peuvent déclencher de la douleur et ils sont souvent émotionnels. C’est pourquoi on constate souvent une variabilité de l’intensité de la douleur, elle est rarement constante (contrairement à une douleur liée à une blessure ou un choc).

Par exemple, avez-vous remarqué une corrélation entre vos douleurs et certaines émotions comme le stress, l’anxiété, l’angoisse, la peur

Ce sont notamment elles qui nourrissent la douleur et l’entretiennent par une forme de cercle vicieux. Puisque la douleur elle-même peut créer ces émotions par la suite, ce qui renforce la douleur.

J’ai moi-même vécu cette douleur pendant plusieurs années et je peux vous aider à en guérir.

Une personne aide une autre à gravir une montagne

Comment le programme d’accompagnement va t-il d’aider ?

Main avec un œil au milieu pour être clair sur les moyens d'apaiser les céphalées de tension

Programme étape par étape avec des exercices concrets

Aujourd’hui tu avances au hasard. Désormais, tu suivras une vraie ligne directrice. Le programme va te guider pas à pas et te faire valider toutes les étapes pour te libérer de tes céphalées de tension chronique. Tu vas enfin comprendre les mécanismes profonds de ton de ta douleur, anticiper et prévenir l’apparition et l’augmentation des douleurs et réussir à gérer tes plus fortes douleurs.

Fleur qui symbolise la compréhension de la douleur des céphalées de tension

Système de Coaching spécialisé douleur chronique

Tu rencontres des difficultés durant le processus ? Pas de panique. Les sessions de coaching te permettront de poser tes questions en direct et obtenir des réponses précises. C’est le meilleur moyen pour adapter le programme à ta situation, élaborer des stratégies efficaces et rester motivé et engagé durant le processus.

Fleur qui symbolise l'odeur du moment présent pour apaiser les céphalées de tension

Une méthode validée scientifiquement

33 des 50 patients qui ont suivies l’étude (66%) étaient sans douleurs ou presque sans douleurs après le suivi de la méthode. La guérison s’est largement maintenue 1 an après.

Les outils utilisés lors de l’accompagnement

Comprendre la neuroscience derrière la douleur

La douleur est un phénomène complexe. Elle n’est pas toujours le résultat d’un problème physique/structurel. C’est le cerveau qui la créé par une perception de danger (liée à la peur). Plus on arrive à accepter cette réalité (cause psychosomatique et non physique), plus on peut espérer diminuer l’intensité de la douleur.

Changer sa relation à la douleur

La douleur chronique neuroplastique ou psychosomatique est une opportunité d’introspection positive. Elle nous invite à nous questionner sur nous-mêmes et à changer notre rapport à la douleur. Pour y parvenir, nous utiliserons notamment les outils suivantes : l’instrospection par le questionnement, le suivi somatique et la méditation.

Gestion des émotions/sensations négatives en situation difficile

Intégrer des techniques de gestion du stress, de la peur et de l’anxiété pour se sentir mieux au quotidien et ne pas entretenir la douleur. Elles sont souvent à la source de la somatisation (avec d’autres émotions) et peuvent être perçues comme menaçante par le cerveau jusqu’à générer de la douleur.

Relaxation et bien-être quotidien

 Si vous souffrez de douleurs chroniques, votre personnalité peut y contribuer (perfectionnisme, exigence élevée, s’oublier pour les autres, ne pas s’écouter). Prioriser son bien-être est fondamentale pour apprendre à se reconnecter au positif dans notre vie et à générer des anti-douleurs naturels tout en diminuant l’activation des voies neuronales de la douleur.

Se reconnecter à soi-même pour mieux gérer la douleur

Se relier à notre nature spirituelle procure un grand recul  favorable à l’autoguérison et au bien-être (approche lié à mon expérience personnelle et non validée scientifiquement). Notre esprit a un pouvoir de guérison par le phénomène de neuroplasticité/plasticité cérébrale ainsi qu’à travers des phénomènes similaires au placebo (génération des bonnes molécules).

Transformation intérieure

Modifier les habitudes du cerveau et du système nerveux en reprogrammant les conditionnements neuronaux (phénomène de neuroplasticité) qui génèrent ces douleurs excessivement. Parvenir à reprendre le contrôle en toute sérénité. Une fois que l’on a réussit à vivre ce changement, la guérison complète est proche et on ne peut plus revenir en arrière (on est presque libéré pour toujours).

Quelle technique peut-on utiliser pour apprendre à mieux gérer et maîtriser la douleur ?

Le suivi somatique est une technique utile dans le cadre de la gestion d’une douleur chronique neuroplastique, soit pour l’apaiser quand elle est présente (lorsque l’intensité de la douleur est faible à modérée), soit pour l’empêcher de trop monter en intensité quand elle commence à apparaître.

Son objectif est de porter son attention sur les sensations douloureuses de manière consciente, sans peur, sans jugement, en toute sécurité pour faire comprendre au cerveau que tout va bien et qu’il n’y a rien à craindre, pas même la douleur.

Le principe semble simple mais cela demande une vraie maîtrise et compétence pour y parvenir correctement tout en évitant certains pièges qui peuvent rendre la pratique inefficace.

Il se compose de 3 grandes parties : la pleine conscience, l’approfondissement d’un sentiment de sécurité et l’induction d’affects positifs.

Méditation au dessus des nuages, diminuer le stress

Articles de blog

Dois-je arrêter les médicaments ?

Je vous conseille de voir avec votre médecin (neurologue) s’il est possible de diminuer le traitement progressivement jusqu’à l’arrêter complètement. Toutefois, dans certains cas (prise d’antidouleurs très fort), il est préférable de maintenir le traitement et de faire le travail sur soi nécessaire par le coaching thérapeutique (retraitement de la douleur et développement personnel & spirituel) en parallèle. Une fois que vous constaterez des premiers résultats, vous pouvez commencer à envisager l’arrêt du traitement, sans vous mettre de pression pour autant.

Peut-on guérir d’une douleur chronique ?

En réalité, on ne guérit jamais vraiment à 100% mais plutôt à 95% voire à 99% en fonction du contexte. L’objectif n’est pas forcément la guérison mais si à des niveaux très élevés, c’est quasiment la même chose. Il s’agit plutôt de devenir maître de ces symptômes et d’avoir une parfaite gestion et compréhension du phénomène de la douleur chronique.

Qu'est-ce que la douleur psychosomatique/neuroplastique ?

C’est une forme de douleur qui n’est pas causée par un problème structurelle ou physique mais uniquement par le cerveau et le système nerveux (par un phénomène complexe de perception interprétative erronnée liée à l’hypervigilence). En effet, les examens médicaux n’aboutissent pas. On ne voit rien sur les IRM et radios effectuées. Heuresement, il existe des méthodes pour la soulager et la soigner comme le retraitement de la douleur (basée sur la neuroplasticité du cerveau).

Ma rencontre avec Thibault, au-delà de m’avoir permis de rencontrer une personne rassurante, à l’écoute et disponible, m’a apporté des réponses à ces douleurs, des clés à utiliser rapidement, progressivement et efficacement. Au revoir les traitements médicamenteux parfois nocifs et inefficaces. En quelques séances, j’ai pu ressentir les premiers bienfaits de cette approche et quelques mois seulement de suivi m’ont rendu autonome pour reprendre le dessus sur mes émotions, mes neurones et mon corps notamment avec une reprise d’activités sportives. Merci infiniment 😉

Greg

Grâce à la méthode proposée par Thibault, j’ai pu en apprendre plus sur la douleur et j’ai pu sentir un soulagement lors de sa séance qui en plus est personnalisée. Il s’adapte à nos ressentis et apporte des réponses pertinentes grâce à ses interrogations.

Lotfi